Warning: "continue" targeting switch is equivalent to "break". Did you mean to use "continue 2"? in /homepages/39/d442442576/htdocs/blog/wp-content/plugins/revslider/includes/operations.class.php on line 2339

Warning: "continue" targeting switch is equivalent to "break". Did you mean to use "continue 2"? in /homepages/39/d442442576/htdocs/blog/wp-content/plugins/revslider/includes/operations.class.php on line 2343

Warning: "continue" targeting switch is equivalent to "break". Did you mean to use "continue 2"? in /homepages/39/d442442576/htdocs/blog/wp-content/plugins/revslider/includes/output.class.php on line 3166

Warning: session_start(): Cannot start session when headers already sent in /homepages/39/d442442576/htdocs/blog/wp-content/themes/parallelus-vellum/extensions/contact-fields/inc/functions.php on line 3

An error has occurred

Travail d’équipe : à quel point avez-vous besoin des autres ? - A dire Vrai

Travail d’équipe : à quel point avez-vous besoin des autres ?

Dans un travail collectif, la part accordée à la collaboration n’est pas toujours aussi importante que l’on croit.

 

En effet, la plupart des projets nécessitent essentiellement le travail coordonné et successif de plusieurs experts – comme c’est le cas dans l’organisation d’un événement par exemple – sans pour autant requérir de synergies et de coopération accrues.

 

Ainsi, chaque partie prenante (un traiteur, des hôtesses, un animateur pour poursuivre notre exemple) sait ce qu’elle doit faire dès le début et communique, échange ou partage des éléments principalement pour arriver à son objectif individuel. L’ensemble sert une logique et un objectif commun mais les préparatifs et l’exécution s’organisent en tâches et sous-tâche indépendantes assumées individuellement.

 

En comparaison, le travail d’équipe et la collaboration plus poussés, dont on peut avoir besoin pour construire une vision d’avenir pour son service ou son entreprise par exemple, demandent plus de savoir-faire et de préparation pour mobiliser l’intelligence collective et s’assurer que le groupe n’accouchera pas d’une souris mais plutôt d’idées fertiles et profitables.

 

 

Clarifier ses attentes et le rôle du groupe pour engager la bonne dynamique

Avoir l’impression qu’un travail collaboratif peut se décider et se programmer sur un coin de table,  lors d’une discussion dans un couloir ou encore dans les 5 minutes clôturant une réunion est une erreur. En effet, solliciter un groupe, que ce soit pour une étape de diagnostic, de créativité, de prise de décision ou de mise en œuvre et pilotage (ou bien tout à la fois), est un investissement en temps et en argent qui peut être contre-productif s’il n’est pas bien préparé. Qui n’a pas déjà entendu « Mais on nous l’a déjà demandé et ça n’a servi à rien » ?

 

1ère étape : la question centrale à résoudre ou problématique

Vous savez déjà intuitivement sur quel sujet vous souhaitez mobiliser votre équipe et êtes certainement rôdé à la formulation de problématiques, cependant n’hésitez pas à partager votre réflexion avec d’autres pour affiner au mieux ce sujet central dont la formulation décidera de l’orientation du travail collectif et donc de sa pertinence. La question posée doit être ouverte, utiliser un vocabulaire précis, être inspirante et impliquante pour le groupe (ex. Comment favoriser l’engagement de nos équipes dans notre projet de changement ?). Bien souvent, cette réflexion révélera des sous-thématiques qui pourront être abordées et intégrées dans les étapes du travail collaboratif.

 

2ème étape : vos attentes vis-à-vis du groupe

Définir le périmètre d’un travail collaboratif demande une attitude responsable et lucide et, à nouveau, je ne saurai que trop conseiller de mener cette réflexion en croisant les points de vue. Deux questions essentielles doivent se poser :

 

  • Au final, qui décide ? Cette question très directe pose la question de la contribution du groupe. Est-ce que son intervention doit nourrir une réflexion mais la décision reste dans les mains du manager, ou alors sa réflexion mènera à une décision partagée ? On parle alors de mode participatif ou collaboratif. Chaque option est valable et peut être acceptée par le groupe. L’important est d’être clair pour ne pas générer ensuite de frustration.
  • Quel est le résultat attendu et comment sera-t-il exploité ? On arrive ici à la définition des objectifs qualitatifs et quantitatifs du travail collectif. Les premiers mettront en avant plutôt des critères humains et relationnels alors que les seconds seront plus opérationnels. La clairvoyance joue ici un rôle primordial de garde-fou pour se fixer des objectifs réalistes et définir des livrables pleinement utiles et exploitables après les ateliers ; ce qui présuppose de réfléchir aux moyens d’actions possible pour s’assurer d’une bonne mise en œuvre du travail du groupe.

 

Une des clés pour engager un travail collaboratif, vous l’aurez compris, est la clarté et l’honnêteté vis-à-vis de soi-même et du groupe. Car si, de manière générale, les collaborateurs apprécient d’être sollicités et écoutés, ils ont besoin d’être rassurés quant à l’usage et l’utilité de leur contribution.

 

 

Si vous souhaitez approfondir votre réflexion sur un projet stratégique pour votre équipe et que vous vous demandez comment vous pourriez méthodologiquement être appuyé dans le cadrage, la conduite et le suivi de ce projet, contactez-moi.

 


Warning: count(): Parameter must be an array or an object that implements Countable in /homepages/39/d442442576/htdocs/blog/wp-includes/class-wp-comment-query.php on line 405

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

sandrine-malet-2

Passionnée par la communication interpersonnelle et les dynamiques de groupe, Sandrine Malet met son expérience du management d’équipes projet et sa pratique de facilitatrice en intelligence collective au service des entreprises et de leur transformation. Après un parcours de 15 ans dans les métiers de la communication, elle accompagne aujourd’hui des équipes dans leurs évolutions stratégiques en favorisant l’émergence de solutions innovantes, solides et partagées.